Brève : Ah ! la noix…

La noix est, avec la châtaigne et le marron, un fruit automnal que j’attends avec impatience. On ne peut la manger fraîche qu’à cette période, le reste de l’année il faut se contenter de noix séchées. Personnellement je ne l’aime que fraîche et passe beaucoup de temps à retirer la peau amère pour me régaler de cerneaux bien blancs et croquants. Enfants, nous passions le mois d’octobre avec les doigts souvent noircis par le brou duquel nous extrayions la coque.

La noix est riche en oméga-3, une graisse importante pour toutes nos cellules. Cette graisse alimentaire participe à la régulation de notre graisse corporelle, alors oubliez le prétexte calorique et n’hésitez jamais à en consommer. Elle présente un rapport oméga-3/oméga-6 satisfaisant, et comme tous les oléagineux, son apport protéique n’est pas négligeable.

La noix est également une source intéressante de vitamines E et B, de potassium, de magnésium et de phosphore.

photo 2

De la noix est tirée une huile au goût fruité prononcé. Les oméga-3 étant extrêmement fragiles une fois extraits du fruit, il est conseillé de ne consommer que des huiles vierges extraites à froid et conservées dans des bouteilles opaques ; choisissez alors des bouteilles de petite taille, car une fois ouvertes il est préférable de les consommer sans trop tarder du fait du rancissement rapide de l’huile de noix. Les autres huiles étant issues de cerneaux préalablement chauffés, vous apportent des acides gras oxydés fortement délétères (comme toutes les huiles raffinées !). Utilisez uniquement l’huile vierge de noix pour les assaisonnements car elle est inappropriée à la cuisson.

L’huile vierge de noix se conjugue parfaitement avec les endives, le mesclun, la betterave et les fromages, essayez !

noix-et-santé

 

17 octobre 2013 | Mes brèves