Brève : Découvrez ces enfants goûter des aliments pour la première fois !

Il est amusant d’observer le visage des enfants qui goûtent des aliments pour la première fois. Olives, citrons, anchois et cornichons ne sont pas forcément très appréciés des enfants, mais  il est important d’éveiller leur papilles gustatives et de créer dans leur cerveau une « bibliothèque » de goûts naturels auxquels ils feront référence toute leur vie.

Le cerveau est doté d’une incroyable plasticité, c’est à dire qu’il reste malléable tout au long de notre vie, et s’adapte aux situations données en fonction des techniques d’apprentissage et de mémorisation.  La reconfiguration des connexions de nos neurones est perpétuelle. Mais l’enfance reste le moment le plus propice à l’apprentissage, nous le savons bien. Le cerveau vierge, en pleine structuration est totalement réceptif  aux messages et enseignements reçus.

Seul petit problème : l’industrie alimentaire a bien conscience de ce fait, et les grandes enseignes investissent chaque année une bonne partie de leurs dividendes dans la recherche et les laboratoires chimiques afin que les scientifiques créent des molécules au fort pouvoir addictif qui formatent le cerveau des plus jeunes et les pousseront, leur vie entière, à rechercher les goûts « industriels ».

cerveau

Notre cerveau, éduquons-le aux goûts dès le plus jeune âge !

Voilà pourquoi il est important dans  le cursus d’apprentissage des enfants, et cela dès le plus jeune âge, d’éduquer aux goûts naturels les cerveaux encore vierges. Que les enfants aiment ou n’aiment pas n’est pas le plus important, car une fois enregistrées par ce formidable ordinateur vivant qu’est le cerveau, les informations serviront de références qui sont autant de repères auxquels le futur adulte restera attaché.

Il s’agit pour les parents d’éduquer les enfants aux goûts naturels, avant que les champions de la malbouffe ne se chargent de le faire pour le goût chimique. Il ne faut cependant pas se leurrer, vous n’éviterez jamais l’attirance des enfants et des adolescents pour les goûts chimiques, car leur pouvoir d’attraction puissant est savamment élaboré, mais la « bibliothèque » de goûts que vous aurez préalablement construite à force de répétitions (base de toute éducation) et de ruses culinaires, se rappelleront toujours au bon souvenir des adultes que deviendront vos chérubins.

A votre bon goût…

 

 

11 mai 2013 | Mes brèves