Brève : La blague Carambar qui ne fait pas rire.

Carambar_1

A l’approche du 1er avril, Carambar avait méthodiquement préparé un buzz en annonçant le remplacement de ses  fameuses blagues par des questions ludo-éducatives. La réaction fut immédiate et la réprobation nationale. Dépassée par un incroyable emballement médiatique (tous les médias et les réseaux sociaux se sont emparés de la nouvelle) la marque a dû mettre fin à cette blague de fin de blagues.

Cependant, au-delà de cette actualité amusante,  Carambar nous fait une bien mauvaise blague depuis des décennies, une blague que la marque devrait arrêter immédiatement, une blague qu’elle se garde bien de médiatiser : l’incorporation de graisse de coco hydrogénée dans la recette de sa célébrissime barre caramélisée.

photo-12

Ce type de graisse est, depuis l’après-guerre, un des principaux fléaux nutritionnels responsables  de l’athérosclérose et autres maladies cardiaques.

Il suffirait pourtant de passer de la graisse de coco hydrogénée à la graisse de coco naturelle pour que cet ingrédient passe de délétère à salutaire. Nutella a retiré les graisses hydrogénées de la composition de sa pâte à tartiner et prouvé qu’avec un peu de bonne volonté on pouvait éviter les graisses nocives.

Nous avons tous mangé des Carambars. Il s’en vend un milliard chaque année en France ! Alors arrêtons les blagues qui ne font pas rire, et pensons à la santé des enfants.

 

27 mars 2013 | Mes brèves