Brève : Régimes, casse tête et coup de gueule !

Je ne peux m’empêcher de partager ce coup de gueule :
Entendu le vendredi 5 avril 2013 à 19h00 sur Europe1 lors des Grands Débats de Nicolas Poincaré : « Dis docteur, comment on fait pour maigrir ? ». (à partir de 53 minutes)

Europe1-1308081532

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Soir/Sons/Europe-1-Soir-Nicolas-Poincare-05-04-13-1473007/

A cette occasion, l ‘animateur avait invité Le Docteur David Benchetrit de La Clinique du Poids, le Docteur Dukan, et Laurence Haurat, une psychologue diététicienne.

Tous trois défendaient leur méthode et essayaient de défaire courtoisement celle des autres, ce qui est de bonne guerre : le docteur Benchetrit prêchait pour la méthode Le Diet, un régime personnalisé proposé sur Internet, le docteur Dukan défendait pour la énième fois son régime hyperprotéiné, et  Laurence Haurat (seule non-médecin) expliquait que l’unique façon de procéder était la discussion « face à face ».

En résumé :

– Le docteur Benchetrit nous expliquait qu’il avait mis, avec son équipe, trente ans pour comprendre les raisons de l’échec des régimes amaigrissants et confirmait ce que l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) annonçait en 2010 : aucun régime restrictif ne fonctionne à long terme. Son message est clair : il y a actuellement 22 millions de personnes en surpoids et obèses en France, chaque cas nécessitant un régime strictement personnalisé, il faut donc 22 millions de régimes différents.

Si je comprends bien, dans une famille d’obèses de 5 personnes, chaque membre devra s’inscrire individuellement (et payer !) pour avoir son « régime personnalisé », et 5 menus différents seront nécessaires à chaque repas. Bravo !

Il est vrai que des millions d’euros ont été investis pour l’élaboration d’un logiciel informatique de grande envergure et qu’il faut aujourd’hui le rentabiliser. A ce niveau, l’inscription espérée des 1,5 milliard de personnes en surpoids dans le monde devient tout simplement du business.

Je pense qu’il faudra encore trente années au docteur Benchetrit pour comprendre que cette façon de procéder n’est pas la bonne, que la physiologie humaine est commune à tous, et que si des différences métaboliques existent effectivement, elles peuvent se traiter par des conseils d’ordre général.

Rendre les personnes dépendantes d’un système nutritionnel n’est pas, à mon avis, un projet louable !

photo_12_regles_01

– Le docteur Dukan m’amuse beaucoup : il use, comme à son habitude, de démagogie pour justifier ses propos et ne se rend pas compte qu’il se noie dans ses contradictions.

Ce nutritionniste qui a préféré être radié de l’ordre des médecins pour être plus libre dans ses activités mercantiles nous fait presque avoir la larme à l’œil en énonçant les multiples souffrances des « gros » : souffrances physiques, mentales, professionnelles, sociales, amoureuses, et qu’un médecin « romantique » tel que lui, se doit de les aider.

Comment le docteur Dukan aide-t-il les personnes en souffrance? Eh bien, en leur imposant une souffrance supplémentaire : son régime !

Ce célèbre nutritionniste nous explique qu’il a mis ses 42 années d’expérience dans l’écriture de son dernier livre, et insiste fortement sur le fait qu’il ne connaît aucune autre méthode que les régimes pour faire perdre du poids.

Nous y sommes, le docteur Dukan n’a pas réalisé, en 42 années de pratique, que les régimes restrictifs n’ont apporté aucun résultat au problème du surpoids. La presque totalité des personnes en surpoids a essayé sérieusement au moins une fois un régime amaigrissant. Résultat : les chiffres des personnes ayant une surcharge pondérale ne cessent d’augmenter !

Pour faire court, je suis obligé de passer rapidement sur Laurence Haurat qui, après quelques propos, certes pertinents mais relativement banals, déclare n’avoir aucune solution à proposer pour le fléau mondial du surpoids et de l’obésité, mais uniquement pour les patients qu’elle rencontre dans son cabinet.

Stress concept - angry man with exploding head

En conclusion :

Le docteur Benchetrit s’inquiète de voir les patients déserter les cabinets médicaux au profit des « non-médecins ». Mais à part la chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité) que propose la médecine d’aujourd’hui aux personnes inquiètes de leur poids ? Le système Le Diet ? Il existe des solutions plus efficaces, plus simples et moins coûteuses !

Le docteur Dukan conclut par une ineptie : « si vous proposez une alimentation saine et équilibrée, vous ne faites pas maigrir ! ».  Là, nous avons atteint le paradoxe total : un médecin nutritionniste qui avoue ne pouvoir faire maigrir que par la dénutrition !

La quasi totalité des médecins et des nutritionnistes est obnubilée par les calories voilà la raison de leur échec cinglant  face aux problèmes de poids depuis huit décennies. J’ai pu constater, par expérience, que les systèmes régulateurs de l’organisme humain sont orientés en fonction de la nature des aliments absorbés et non en fonction des calories ingérées. Par exemple, manger de bonnes graisses  aide à faire perdre du poids car elles satisfont les besoins organiques et psychologiques et indirectement nous font consommer moins d’aliments toxiques et perturbateurs du contrôle du poids.

Etant moi-même non scientifique, j’ai toutefois pu trouver la preuve du bien-fondé de mes déductions à travers de nombreuses etudes scientifiques internationales réalisées par de grands chercheurs (je cite certains d’entre eux dans l’historique de ma page facebook ainsi que dans mon dernier ouvrage). Critiquer sans proposer d’alternative ne servirait à rien, je vous promets d’argumenter davantage mes propos et réflexions, dans mes prochaines parutions.

 

 

 

 

08 avril 2013 | Mes brèves