Cholestérol

Le cholesterol est une graisse animale particulière qui tient un rôle primordial dans de nombreux processus physiologiques.Ce précieux lipide entre dans la composition de la membrane cellulaire et dans le fonctionnement de chaque cellule.

Le cholesterol est, pour ces raisons, indispensable à la vie.

La première source de cholestérol est celle fabriquée par l’organisme lui-même (cholestérol endogène) et la deuxième source est alimentaire (cholestérol exogène) : Abats, jaune d’œuf, beurre, crème, fromage gras, charcuterie…

Comme toute graisse, le cholestérol est insoluble dans l’eau et nécessite, pour voyager dans le sang, de se lier à un moyen de transport hydrosoluble (soluble dans l’eau) appelé lipoprotéine.

Il existe plusieurs catégories de lipoprotéines, les deux plus  connues sont :

Les HDL (high-density lipoproteins) qui transportent le cholestérol des cellules vers le foie. Ils sont appelés communément « bon cholestérol ».

Les LDL (low-density lipoproteins) qui transportent le cholestérol vers les cellules. Ils sont appelés communément « mauvais cholestérol », soupçonnés durant des décennies d’être une cause majeure de la formation de plaques¹ pouvant réduire le diamètre des artères, voire de les obstruer complètement.

Mais il existe également des IDL (intermediate density lipoproteins), ainsi que des VLDL (very low density lipoproteins).

A quoi sert le cholesterol :

  • A fabriquer une large panoplie d’hormones nous aidant à lutter contre le stress, les maladies cardiaques et le cancer.
  • A élaborer les hormones sexuelles.
  • A constituer la Vit D dont on connaît aujourd’hui le rôle capital dans de nombreuses fonctions métaboliques.
  • A la constitution du cerveau et de tout le système nerveux des enfants, puis à leur bon fonctionnement et leur entretien la vie durant.
  • C’est un antioxydant efficace dans la lutte contre les radicaux libres responsables d’atteintes cardiaques et de cancers.
  • Il est indispensable à l’équilibre émotionnel, au sentiment de bien-être et  à la prévention des comportements dépressifs.
  • A maintenir l’intégrité des muqueuses intestinales et leur rôle majeur dans l’absorption des nutriments.
  • A réparer les dommages cellulaires.
  • A lutter contre les infections et à soutenir le système immunitaire.

Nous voyons à quel point un régime trop bas en cholestérol peut être préjudiciable à la santé.

Cependant, un  taux élevé de cholestérol est depuis des décennies jugé responsable d’athérosclérose (occlusion progressive des artères) et de certaines affections cardiaques. Mais certains scientifiques contestent ce fait.

Selon le docteur Mary G. Enig, éminente spécialiste des graisses, il est impossible pour un humain, lors d’une alimentation normale, de satisfaire les besoins importants de l’organisme en cholestérol. Celui-ci doit donc constamment fabriquer son propre cholestérol de façon à combler les carences alimentaires.

D’autres scientifiques, comme Uffe Ravnskov, affirment que le LDL n’a plus lieu d’être appelé « mauvais cholestérol » au vu de ces fonctions immunitaires particulièrement salutaires et que seule la consommation exagérée et régulière de sucres rapides peut avoir des conséquences néfastes sur la structure des LDL et les rendre délétères.

La tendance générale s’oriente donc vers une réhabilitation du cholestérol et la nécessité de se réconcilier avec un élément qui est bien plus un ami qu’un ennemi.

¹Plaques d’athérome, ou athérosclérose

11 mars 2013 |