Brève : un « bifteck » haché végétal !

En faisant quelques achats dans un magasin Bio, je me suis amusé à jeter un œil sur les galettes végétales qui se veulent les égales des véritables steaks. L’étiquette de composition d’un de ces « steaks végétaux » m’a quelque peu interpelé :

photo 1 copie

– En premier lieu, l’inconciliable antinomie entre l’appellation « bifteck haché » et la volonté affichée d’être un aliment végétal: bifteck (beef steak en anglais) veut dire : tranche de bœuf. Un bifteck haché ne peut donc pas être végétarien, alors pourquoi revendiquer un végétarisme ostentatoire et cultiver en même temps une ambiguïté affichée ? Mais ceci est anecdotique.

– Puis, la composition même du produit :

  • Soja 37,3 % : l’ingrédient principal censé apporter les protéines du « steak »,  il y a donc 62,7% d’autres composants !
  • Gluten de blé, fromage râpé, albumine d’œuf : autres sources de protéines, d’accord mais en quelle quantité ?
  • Farine de maïs, farine T55, amidon de blé : autant dire des sucres rapides, très rapides même pour les personnes  sensibles à la prise de poids! Et en quelle quantité ?
  • Huile de tournesol : un apport d’acides gras oxydés fortement délétères.
  • Huile de coco : une graisse très intéressante et surtout non oxydée. Pour moi, la seule bonne surprise de cette composition.
  • Divers autres ingrédients que je ne commenterai pas ici : levure, épaississants, arômes naturels…

photo 3

Je profite de l’occasion pour rappeler que le soja comporte des éléments goitrogènes, c’est-à-dire qui perturbent le fonctionnement de la glande thyroïde jusqu’à pouvoir éventuellement provoquer un goitre  chez les grands consommateurs. Des substances propres au soja (isoflavones, phytoestrogènes…) inhibent la sécrétion d’hormones thyroïdiennes indispensables au bon fonctionnement de nos cellules et à la régulation du poids. Le soja n’est donc pas, contrairement aux croyances, un aliment à privilégier lorsque l’on désire perdre du poids ! Le soja augmente les besoins en vitamines D, E, K, et B12, et accroît les déficits en de nombreux minéraux. Sachez, enfin, que les promoteurs du soja exagèrent très largement la consommation du soja par les asiatiques et les bienfaits sur leur santé.

La plupart des galettes végétales sont de même acabit, mais en cherchant bien on peut en trouver certaines qui présentent une meilleure composition, comme celle-ci qui ne comporte pas de soja mais des céréales complètes, et des graisses non oxydées: Céréales* (72,6%) – blé complet*, riz complet*, avoine*, farine de blé intégrale* – tomates*, eau, huile de palme non hydrogénée*, ail*, basilic*, persil*, sel marin non raffiné, herbes de Provence*.

galette_provencale

Même si la quantité de protéines de certaines galettes végétales est identique à celle d’un véritable steak haché, la qualité et la biodisponibilité sont nettement moindres. De plus, ne nombreux éléments indispensables à notre santé en sont absents, comme la vitamine B12, le fer héminique (celui qui est absorbé par l’organisme), et la coenzyme Q10.

Je n’ai rien contre le végétarisme, j’aime simplement l’information juste. Etre végétarien impose une bonne information nutritionnelle afin de pouvoir prévenir certaines carences.

 

Lisez également :

Ce que contiennent vraiment les nuggets de poulet…

 

 

 

 

22 juin 2014 | Mes brèves