Le « régime plaisir »…

Source : Femme Actuelle du 15 avril 2013

Article : Le regime plaisir de J.M Cohen

Date de parution : 15.04.2013

Niveau de difficulté : Facile

Mes petites leçons, pour mieux comprendre le décryptage : Balance calorique, Métabolisme

Le magazine Femme Actuelle du 15 avril 2013 présente le régime plaisir du médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen.

Le leitmotiv de ce programme nutritionnel est : le plaisir ! Un (soi-disant) plaisir mis à toutes les sauces, mais des sauces allégées, alors attendez-vous à un plaisir… allégé !

logo_femme_actuelle_1

La messe est dite dès les premières lignes : il s’agit, une fois encore, d’un régime restrictif, hypocalorique, mais déguisé pour attirer le chaland avec des mots savamment choisis tels que : plaisir, inédit, nouveau régime, bonnes surprises, s’affiner à coup sûr, se réjouir…

Mais en fait, pour perdre du poids vous aurez le plaisir de vous contenter de 1400 Cal/jour ( !) durant autant de semaines que vous avez de kilos à perdre. Puis, vous atteindrez le nirvana,  la sérénité suprême, avec la sacro-sainte phase de stabilisation (qui donne un aspect « sérieux » et « scientifique », mais qui ne stabilise rien !) après une ou plusieurs semaines non pas à…, mesdames, 1450 Cal/jour, non pas à 1500 Cal/jour, non pas à 1550 Cal/jour, mais, tenez-vous bien car vous n’allez pas en revenir…à 1600 Cal/jour… oui, vous avez bien entendu, mesdames, 1600 Cal/jour ! (Ce qui est toujours trop peu !).

Trêve de plaisanteries, un régime restrictif, quel qu’il soit, orné des plus beaux atours, reste un régime restrictif. Un régime qui s’apparente plus à de la dénutrition qu’à de la nutrition. Car il est impossible de satisfaire les besoins de l’organisme d’une personne valide et active avec 1400 Cal/jour.

Un régime basses calories est forcément un régime pauvre en graisses qui conduit inéluctablement à des compulsions alimentaires irrépressibles. La véritable satiété ne peut s’envisager indépendamment d’une quantité de graisses naturelles adéquate.

Le corps humain a besoin de graisses pour ses innombrables fonctions organiques ! Quatre cuillères à café d’huile pour un menu de quatre personnes, c’est à pleurer ! Je le répète : il est impossible d’assurer les fonctions cérébrales, nerveuses, hormonales, immunitaires et métaboliques avec si peu de calories et si peu de graisses.

Un exemple : les vitamines A, E et D sont des nutriments indispensables que l’on trouve essentiellement dans les graisses d’origine animale (lait cru entier, fromage au lait cru, crème, beurre, œufs, viande, poisson gras, huiles non raffinées). Ces vitamines jouent également le rôle de catalyseurs dans l’assimilation des autres vitamines et minéraux.

IMG_0502(30).jpg

Des chercheurs de renom(1) dénoncent depuis longtemps les recommandations beaucoup trop basses des apports journaliers recommandés en vitamines et minéraux, se basant sur les apports nutritionnels de nos aïeux qui étaient beaucoup plus élevés, et sur les carences constatées depuis quelques décennies.  D’après ces chercheurs, la plus grande partie de la population est carencée en vitamines A, E, D, mais également en de multiples autres nutriments comme le fer, la vitamine B12 et la coenzyme Q10.

Conseiller des régimes amaigrissants restrictifs va à l’encontre d’un fonctionnement physiologique normal et d’une bonne santé. La réitération, encore et toujours, des mêmes erreurs, par le plus grand nombre depuis des décennies a fini par devenir un corpus de vérité auquel les thérapeutes sont aliénés. Et, le discours de scientifiques non soumis aux dogmes en vigueur a peu d’échos.

Les régimes restrictifs prônent les féculents comme gages de plaisir et de satiété. Mais avec 1400 Cal/jour, les quelques féculents autorisés et les misérables matières grasses allégées qui les accompagnent ne pourront pas tenir cette promesse bien longtemps.

Car que se passera-t-il une fois les kilos perdus de cette manière, une fois la féroce volonté originelle émoussée par les besoins vitaux inconscients ? Faut-il se contenter à vie de 1600 Cal/jour ? Totalement inconcevable !

sad woman with vegetables

Les régimes restrictifs sont une violence faite à l’organisme. Celui-ci  réagit en baissant son niveau de fonctionnement, et en détruisant sa masse musculaire. La glande thyroïde, organe majeur du fonctionnement métabolique se trouve affectée par ce genre d’attaque nutritionnelle, il en découle un mal-être général, ainsi que des troubles de l’humeur et du comportement. Gare aux états dépressifs et aux comportements agressifs ! Bien des thyroïdes ne se remettent pas d’un tel mauvais traitement !

Des régimes plaisirs, « sans interdit », sont annoncés, alors que le principe de base est l’interdit calorique ! La tromperie et le paradoxe n’effraient pas les vendeurs de rêve. « Manger gourmand et sain, ça fait maigrir » affirme le Dr Cohen. Cette jubilation me semble mal à propos pour un régime qui n’est ni gourmand, ni sain. Et, je trouve malsain d’essayer d’en persuader les lecteurs !
Ces régimes « plaisir » que l’on voit fleurir un peu partout ne font plaisir qu’à leurs auteurs, car celui du consommateur deviendra vite désillusion !

Promouvoir la restriction alimentaire, c’est être dans le déni de la physiologie humaine, c’est maintenir la fable pour mieux oublier le réel. Tenter de travestir la restriction calorique en un eldorado nutritionnel, c’est maintenir l’ignorance au détriment du savoir.

Il est tout à fait possible de perdre du poids en consommant 2000 ou 2500 Cal/jour, il suffit pour cela d’adopter des choix alimentaires qui auront pour conséquence d’élever le métabolisme. Là est le véritable plaisir !

Plutôt que de soumettre les consommateurs à des règles caloriques obsolètes, il convient de les éduquer afin d’élever leur niveau de connaissances, de susciter la réflexion et de laisser libre cours à l’intelligence !

.

1 –  Dr Mary Enig – Dr Price – Dr Dudley White – Dr Fred Kummerow – Etc.